Vous êtes ici > Accueil  > Le lycée > STOP aux idées reçues !

STOP aux idées reçues !

Parce qu'il est parfois (et souvent) nécessaire de dire et redire certaines réalités...

Un lycée qui n'accueillerait que des garçons et des fils d'agriculteurs ?

Rentrée 2012 : 18 % des élèves et étudiants sont d'origine agricole
                             le lycée accueille près de 20% de jeunes filles ( les classes en section professionnelle       agricole sont plus masculines)

Un lycée qui accueille des élèves au niveau faible ?

La classe de seconde générale et technologique accueille tous les ans de très bons élèves, ayant obtenu mention bien ou très bien au brevet des collèges ; il est vrai que notre taux d'encadrement important (classes peu chargées) et notre pédagogie du projet permettent d'accueillir des élèves parfois un peu justes ou peu confiants en eux.

Les résultats aux examens parlent d'eux-mêmes :
  Session juin 2011 :
Examen taux lycée
taux Région
taux national
Bac STAV
100 %
83.6 %
80%
BTS GPN
89 %
84 %
71.9 %

Session juin 2012

Examen taux lycée
taux Région
taux national
Bac Pro CGEA (3 ans)
87 %
79 %
78.2 %
Bac Pro GMNF (3 ans)
100 %
97 %
90.8 %
Bac STAV
84.6 %
84 %
76.2 %
BTS GPN
100 %
92 %
72.5 %

Un lycée de montagne....non accessible  !

Rentrée 2012 : sur les 20 élèves de la classe de 2° GT, seuls 1/3 proviennent des 6 collèges du secteur (Rochefort / La Tour / Murat le Quaire / Bourg LAstic / Pontgibaud / Pontaumur) ; les autres élèves viennent de secteurs variés : Beaumont, Ceyrat, Clermont, St GErvais, Pionsat, départements voisins (23, 87) ..etc

Un lycée familial où les jeunes, choyés, sont certes à l'aise et épanouis, mais ne sont pas préparés à l'après lycée, au monde réel, et à la dure réalité de la vie...

Faut-il préparer les élèves à la compétition, ou faut-il leur inculquer d'autres valeurs ? leur donner confiance en eux et en leur capacité d'évolution et d 'adaptation ?
Les nombreux projets conduits dans les classes, les nombreux partenaires du lycée permettent de plus une grande ouverture professionnelle, sociale, culturelle...

Ce lycée n'a d'agricole que le nom, l'agriculture y est délaissée

Le lycée se fait fort de préparer les jeunes, fils ou filles d'agriculteurs ou pas, à l’agriculture de demain ; cette dernière est en pleine mutation, mutations qui nécessitent qu'un chef d'exploitation ré-interroge sans cesse ses pratiques. C'est la raison pour laquelle, dans une démarche pédagogique, les classes agricoles sont fortement associées à notre réflexion sur le projet de notre exploitation agricole : comment conduire une agriculture locale de montagne, performante écologiquement et économiquement, intégrée dans son territoire ?
L'établissement travaille actuellement à l'utilisation pédagogique optimale de l'exploitation du lycée, au profit des élèves ; les élèves diplômés du lycée agricole de Rochefort Montagne ont beaucoup de cordes à leur arc : connaissance de l'élevage OVIN, maîtrise de la transformation fromagère, commercialisation en circuits courts, connaissance des races locales rustiques à viande, et bien entendu, maîtrise du système d'exploitation local Lait-Herbe.  Il ne s'agit donc pas pour nous de spécialiser les élèves mais bien de leur ouvrir le plus d'horizon possible.
A venir : la formation des élèves à la conduite du télescopique et la délivrance d’une attestation valant CACES..


Pas de résultat !